Preview only show first 10 pages with watermark. For full document please download

Présentation Sem

   EMBED

  • Rating

  • Date

    December 1969
  • Size

    726.1KB
  • Views

    157
  • Categories


Share

Transcript

UNE ORGANISATION DE MICROFINANCE POUR LE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE DES ECOVILLAGES: ENJEUX ET PERSPECTIVES GENERALITES SUR LA MICROFINANCE AU SENEGAL Définition de la Microfinance  La microfinance se définit par l¶offre de services financiers (épargne, crédit, assurance) à destination des plus pauvres. Elle s¶adresse à des personnes à faible revenu, n¶ayant pas accès aux institutions financières classiques et sans activité salariée régulière HISTORIQUE   Longtemps considérée dans certaines coutumes africaines, et même sénégalaises, comme inférieure à l¶homme et devant se soumettre à lui, ou du moins comme une personne devant seulement s¶occuper de son foyer, la femme africaine a fini par se mettre à l¶écart de toutes les sphères de décisions même dans la société moderne. Elle devait obéir à ses parents, à son époux ; son avis n¶étant presque jamais tenu en compte. Elle n¶est pas consultée avant les prises de décisions même pour ce qui la concerne. Son rôle principal était non seulement de s¶occuper du foyer mais aussi d¶assurer la pérennisation de la famille : pour cela la femme sans enfant était peu considérée. Au départ, les femmes africaines se sont organisées en association communautaire (groupements), qui leur permettaient de cotiser de petites sommes d¶argent (TONTINES) pour s¶entraider à l¶occasion des cérémonies familiales (baptêmes, mariages, décès et autres événements religieux) ou de financer des activités communautaire. Bien que marquée encore par le poids de la coutume, la femme sénégalaise semble aujourd¶hui sortir progressivement de ce stéréotype qui l¶a longtemps caractérisée. Le Sénégal est un de ces pays africains dans lesquels les femmes se sont mises, au fil des années, au premier plan dans la vie sociale, politique et économique. Les associations féminines y sont florissantes, ce qui a conduit au niveau étatique à la création du Fonds national pour la promotion de l'entreprenariat féminin (FNPEF).  Evolution de la microfinance au sénégal Le secteur a évolué comme suit au cours de la période 1993 ± 2003 :  le nombre d¶institutions a été multiplié par 6 atteignant 620 au 31/12/2003;  le nombre de points de services (caisses de base, agences et bureaux«) est passé de 1136 à 2597 ;  le nombre de clients/membres servis par ces institutions qui était de moins de 313 000 en 1993 a atteint 4 millions en déc. 2003 ;  les dépôts collectés passent de 12,8 milliards FCFA en 1994 à 204,7 milliards FCFA à fin 2003  les prêts octroyés par ces institutions ont été multipliés par 10 au cours de la période considérée passant de 19,4 milliards à 200 milliards FCFA ;  des crédits en souffrance atteignent 8% de l¶encours au 31/12/2003. Données : Direction des Systèmes Financiers décentralisés de la Banque Centrale des Etats de l¶Afrique de l¶Ouest (DSFD/BCEAO)  Les données du secteur Les IMF touchent plus du quart des familles sénégalaises. Le nombre de clients des SFD a été estimé à 510 833 en décembre 2003 (Source : cellule AT/CPEC). Le secteur de la Microfinance contribue à la lutte contre la pauvreté par les emplois directs créés : 1 365 personnes travaillant dans les SFD en 2001 contre 793 en 2000. Ses résultats financiers en 2004 ‡un volume de crédit de 57,8 milliards FCFA ; ‡un encours de crédit s¶élevant à 37,2 milliards FCFA pour les 7 réseaux constitués ‡un encours de dépôts de 42,1 milliards FCFA ; ‡des créances en souffrance de l¶ordre de 1 milliard FCFA pour les 7 réseaux. Données : Ministère des PME, de l¶entreprenariat féminin et de la microfinance Lettre de politique sectorielle, Stratégie et plan d¶action 2005-2010, décembre 2004, Le marché est dominé par les 7 réseaux suivants : ‡Alliance de Crédit et d¶Epargne pour la Production (ACEP) ; ‡Crédit Mutuel du Sénégal (CMS) ; ‡Union des Mutuelles du Partenariat pour la Mobilisation de l¶Epargne et le Crédit au Sénégal ; ‡Réseau des Caisses d¶Epargne et de Crédit des Femmes de Dakar (RECEC / FD) ; ‡Réseau des Mutuelles d¶Epargne et de Crédit de l¶Unacois (REMECU) ‡Union des Mutuelles d¶Epargne et de Crédit (UMEC) ; Union des Mutuelles d¶Epargne et de Crédit de l¶Unacois (UMECU) . Présentation de SEM FUND    SEM ou Sénégal Ecovillage Microfinance Fund, est une organisation à but non lucratif reconnue comme ONG. Il a pour mission de lutter contre la pauvreté dans les villages sénégalais membres du réseau des écovillages. SEM fournit une assistance technique, collecte des fonds et établit un partenariat avec d'autres ONG ou groupes d¶individus pour mobiliser les fonds nécessaires à ses interventions dans les villages cibles. SEM s¶appuie sur des bénévoles américains basés aux Etats-Unis relayés au Sénégal par une équipe sénégalaise chargée d¶exécuter les programmes. Historique de SEM 2004 : Programme pilote par l¶octroi de crédit au niveau du village de Louly Ngogom (région de Thiès) 2005 : Test élargi à Carabane(Ziguinchor) 2006 ± à nos jours: Perspective de créer diverses activités au profit des organisations communautaires des villages membres de GENSEN OBJECTIFS DE SEM  Faciliter l¶accès au crédit à un taux préférentiel aux populations rurales et urbaines .  Accompagner la création de micros-entreprises dans les écovillages du Sénégal Cibles  Groupes de femmes et d¶hommes qui n¶ont pas accès aux crédits dans les institutions de microfinance traditionnelles. Bénéficiaires 2004 2005 2006 2007 15 53 555 1627 Femmes 0 33 459 1349 % 0% 62% 83% 83% Hommes 15 20 96 278 % 100% 38% 17% 17% Les produits et services  Octroi de crédits avec un taux d¶intérêt annuel de 10%.  Appui conseil des micros entreprises à travers l¶encadrement des populations dans l¶identification le montage de projet et la formation ;  La recherche action : Les partenaires de SEM Le réseau des écovillages du Sénégal dénommé GENSEN Kiva   Zone d·intervention  07 régions du Sénégal répartis en 02 zones : + nord (Dakar-Thiès-Diourbel-StLouis-Fatick) + sud (Kolda-Casamance) Mécanismes de SEM Année 2004 2005 2006 2007 Nbre de projets 1 2 34 124 Montant en CFA 225 000 1 295 000 16 139 700 66 279 025 Gouvernance + Conseil d¶administration + Le Comité National de Microfinance + Les équipes techniques + Les présidents des écovillages Activités 2006 16 2 3 2 4 4 0 1 2 0 34 47% 6% 9% 6% 12% 12% 0% 3% 6% 0% 100% 2007 59 16 3 19 10 14 1 1 0 1 124 48% 13% 2% 15% 8% 11% 1% 1% 1% 1% 100%  Gestion du portefeuille du crédit Commerce Artisanat Pêche Agriculture Elevage Financement Transformation des produits locaux Transport Éducation Restauration NTIC Total Secteurs d·activités Obstacles Au niveau financier : + Limite du plafond mensuel (portefeuille) + Concurrence des IMF autour du taux d¶intérêt + Fluctuation du dollar   Au niveau culturel : l¶analphabétisme des bénéficiaires Au niveau politique : Limite des bailleurs  Opportunités     Forte implication de l¶Etat pour le développement de ce secteur à travers la création de lois, mise en place d¶un ministère de la micro finance. Existence d¶un réseau des écovillages La forte demande de prêts Le partenariat avec d¶autres organismes Présentation de SEM à l¶ISM (Institut Supérieur de Management)  Reportage sur un groupement financé par kiva par une chaîne de télévision française ARTE Impact de SEM ‡ Contribuer au développement communautaire de la population de base Permettre à une réduction de la pauvreté grâce à la coopération NordSUD Contribution à la création d¶emplois pour les jeunes Le développement des microentreprises spécialisées dans les écovillages : le cas de Waagmi et Propaf ‡ ‡ ‡ Perspectives      Mise en place des GEC pour une meilleure capacité des villages Mise en place d¶un réseau de commercialisation des produits de SEM Maitriser la fluctuation du dollar Renforcer l¶organisation de SEM Accroitre le portefeuille de SEM pour répondre à la demande